« janvier 2009 | Main | avril 2009 »

mars 28, 2009

Khachaturian - Sabre dance

Sabre dance from ballet Gayaneh, by Aram Khachaturian. Berliner Philharmoniker. Seiji Ozawa, conductor.

Inverno

Inverno Fotografia e montaggio Maria Rosa Mazzola Musica: Antonio Vivaldi "Inverno" II Mov. da Le quattro stagioni Tromba Leonardo Maniscalco (Live 9 luglio 2000)

mars 08, 2009

Le carnaval de Sciacca 2009

Saluts à nos amis!!!
mariarosa.mazzola@istruzione.it

avant-première de carnaval à Sciacca (AG) Sicile

Carnaval de Venice


Le Carnaval italien

carnevale1.jpg

Liés généralement à fête chrètienne de mardi gras, les carnavals sont un type de fête rélativement rèpandu en Europe et en Amerique du sud.
On fait deriver le mot carnaval de chair ( pour caro, chair ) et avaler, parce que l’on mange beacoup de chair pendant le Carnaval pour se dèdommanger de l’abstinence imposé pendant le Carème ; d’autres font venir ce mot de caro vale, c’est-a-dire, adieu la chair. Mais ce sont là des etymologies assez fantaisistes. Les linguistes retiennent seulement l’origine italienne: carnevale, compose de carn ( chair 9 et levare ( lever, enlever, oˆter).
Ils consistent généralement dans une pèriode où les habitants de la ville sortent déguisés ( voire masqués ou bien maquillès ) et se retrouvent pour chanter et danser dans les rues, jeter des confettis, èventuellement autor d’une parade.
D’après le calendrier réligieux, carnaval dèbute à l’Epiphanie ( le 6 janvier ), date qui est la fin des fête de Noel et s’arrete le mardi gras, veille du dèbut de la pèriode de carème.
En Allemagne, le carnaval dèbute en principe le 11 novembre à 11 h 11 et se termine l’annèe suivante le mardi gras.
Les travestissements de tous genres, les dances nocturnes et masqueés, les promenades du dimanche gras et du mardi-gras sont les principaux amusements auxquels on se livre pendant le carnaval. Le carnaval de Venise et en general ceux des pays mèridionaux sont les plus célèbres et les plus brilliants. Cet usage semble ètre un reste des fêtes populaire ancestrales, telles que les bacchanales, les Lupercales, les saturnales, la fête des fous, etc…


mappa_italia.jpg

mappa italia.jpg

Le carnaval de ... Venezia
venezia 4.jpeg

carnevale-di-venezia-2.jpg

carnevale di Venezia.jpg

... Viareggio

carnevale_di_viareggio.jpg

Carnevale_di_viareggio_2008,_uer_iz_de_party.JPG

...Oristano

carn di oristano.jpg

oristano2.jpg

...Ivrea

carnevale_ivrea_battaglia_arance.jpg

carnevale_ivrea_battaglia_arance_2.jpg

ivrea3.jpg

... Putignano

carnevale Put.jpg

... Cento

Cento1.jpg

... Sciacca

carnevale di Sciacca.jpg

Carnevale Di Sciacca 04 Foto (11).jpg

... Acireale

acireale.jpg

carnevale-di-acireale.jpg

mars 02, 2009

GENERALITES SUR L APOKREA (CARNAVAL) EN GRECE

Les semaines de carnaval (apokriés) sont des périodes de divertissement et de joie. Ce sont une des plus belles fêtes et une des préférées de toute l'année. Elles sont liées depuis l'antiquité à la fête et au déguisement.

Les racines de ces manifestations se situent dans la Grèce ancienne, dans l'adoration du dieu Dionysos, à l'époque des 12 dieux de l'Olympe. Dionysos était le dieu de la fertilité et les Grecs anciens l'honoraient lors de grandes célébrations, les Dionyssia (Διονύσια). Pendant ces célébrations, dans l'Athènes antique, il y avait une parade d'un char. Le char était suivi de danseurs et de chanteurs déguisés et maqués qui chantaient des chansons satyriques.

C'est à cette époque que la morosité hivernale succède à la joie du renouveau de la nature, du printemps, du démarrage des plantations. Les manifestation de gens déguisés se déroulaient pour se déjouaient les mauvais esprits qui gardent la terre mortes jusqu'à ce qu'elle soit incitée grâce à la "magie" des hommes, c'est-à-dire quand les plantes poussent, germent et que les sortent.

La semaine de carnaval est étroitement liée en Grèce à la fin de l'hiver et au début du printemps. Le mot "Apokria" (αποκριά) traduit par semaine de carnaval, les grecs désignent de façon plus large la période de trois semaines précédant du carême (Megali sarakosti - Μεγάλη Σαρακοστή) , le célèbre carnaval grec (Triodio - τριώδιο).

Les trois dimanches qui clorent chaque semaine du triodo (carnaval grec) ont pour nom :

le dimanche du Débauché (Kyriaki tou Assotou - Κυριακή του Ασώτου) ,

le dimanche d' Apokréo (Kyriaki tis apokréo - Κυριακή της Απόκρεω) nommé aussi petit Carnaval (mikri apokria - μικρή αποκριά)

et le dimanche du Tyrofagou ( mot à mot "mangeur de fromage" - Κυριακή της Τυροφάγου) dit aussi Grand Carnaval (Mégali Apokria - Μεγάλη Αποκριά).

Le mot "Apokria" signifie "abstention

LE CARNAVAL

Le Carnaval de Patras
Patras, 4ème ville de Grèce en population, organise chaque année le carnaval le plus important de toute la Grèce : le pays entier se déplace pour cet événement majeur et la ville reste pendant près de deux mois remplie d'animations et de spectacles en tous genres. Patras est déjà connue pour avoir une vie culturelle intense en temps normaux : des étudiants en théâtre de l'Europe entière viennent par exemple en nombre suivre des cours en échange scolaire à l'université de Patras et participer à des pièces multiculturelles en grec moderne.

Le carnaval a lieu de début d'année, généralement en février et mars : il dure de 6 à 7 semaines. Après Lille en 2004, puis Cork (Irlande) en 2005, Patras a été désignée capitale européenne de la culture en 2006.

A l'instar des jeux olympiques, l'ouverture et la clôture du carnaval sont deux moments clés : ils se matérialisent par un défilé impressionnant, ininterrompu, pendant environ deux heures. Au point que l'on en vient à se demander si l'intégralité de la ville n'est pas en train de défiler. Jeunes et moins jeunes sont présents pour cette grande parade : les écoles primaires de la ville préparent costumes et danses pendant plusieurs semaines. A l'université, les étudiants, tout spécialement étrangers, obtiennent des « dérogations » pour assister ou participer à différents évènements du carnaval : nous avions donc commencé notre échange Erasmus par 3 jours de semaine « offerts » afin d'assister, comme il nous l'a été vivement conseillé, au carnaval.

L'effort pour les costumes, les décors et les chars est remarquable. Les thèmes sont naturellement loufoques au possible, mélangeant des univers à la Walt Disney aux caricatures d'hommes politiques grecs en passant par des ambiances supposément futuristes : il est difficile de saisir les détails de la culture grecque tout comme les allusions politiques. Le spectacle n'en est pas moins impressionnant.

Le carnaval a Patras

TN_9639409619699639510066[1].jpg

patras146dy[1].jpg

images[2].jpg